Pénétrez dans le Madrid de Los Austrias

Le roi Alphonse VI de Castille (1083-1086) arracha aux mains des musulmans la ville arabe de Majerit (aujourd’hui Madrid).

En 1561, pendant le règne de Philippe II, la Cour de Madrid y fut définitivement établie.

Au XVème siècle, les monarques de la Maison d’Autriche firent construire un alcazar gothique sur la zone de la forteresse. L’ancien alcazar fut détruit par un incendie en 1734 et, à sa place, les Bourbons firent édifier l’actuel Palais Royal.

Tout ce quartier de Madrid fut surnommé Madrid de Los Austrias. La noblesse y fit construire ses hôtels particuliers autour afin de vivre à la Cour.

Au XVIIème siècle furent construites la Puerta del Sol et la Plaza Mayor, deux points névralgiques de la ville.

Plaza de Oriente

Joseph Bonaparte ordonna la destruction de ce quartier de vielles maisons, donnant ainsi naissance à une grande place offrant une vue imprenable sur le Palais Royal. Plusieurs statues des rois Goths et une statue équestre de Philippe IV ornent la place.

Dans cette partie de la ville se trouve également le Théâtre Royal, inauguré par Isabelle II en 1850.

Puerta del Sol

Il s’agissait autrefois de l’accès oriental de la ville, gardé par une porte et une forteresse. De nombreux écrivains du Siècle d’Or font référence aux gradins de San Felipe, surnommés la « potinière de la Ville », situés à l’angle de l’actuelle rue Mayor. La Puerta del Sol a aujourd’hui la forme d’une demi-lune. La Casa de Correos, qui préside la place, fut construite par Ventura Rodríguez sur ordre de Charles III en 1760.

Palais Royal

C’est ici que s’érigeait jadis l’ancien alcazar gothique, détruit par un incendie en 1734. Philippe V fut le roi qui ordonna la construction du Palais Royal. Sa décoration est à l’image de Carlos III et Carlos IV. Le palais fut habité par les monarques jusqu’en 1931. Le dernier monarque à y avoir vécu fut Alphonse Alfonso XIII.

Cathédrale de Notre-Dame de la Almudena

Sa construction débuta en 1883. La façade s’intègre de façon à former un ensemble architectural avec le Palais Royal.

Gran Vía

C’est aujourd’hui l’une des artères principales de Madrid. Elle fut inaugurée en 1910. Cette rue abrite des édifices très emblématiques tels que le Metrópolis (situé au n° 7), œuvre d’Eduardo Reynals, principal représentant du « style espagnol ».

Plaza Mayor

Place du XVIIème siècle entourée de portiques, et entourée d’édifices de trois étages. Elle a été un lieu de réunion pendant des siècles : corridas, fêtes et jugements de la Sainte Inquisition.

C’est sur cette place que fut béatifié le Saint Patron de Madrid, San Isidro, en 1621, et où fut exécuté Rodrigo Calderón, secrétaire de Philippe III. L’évènement le plus important fut l’accueil de Charles III à son retour d’Italie, en 1760.

Elle a été conçue par l’architecte Juan Gómez de Mora. Une statue équestre de Philippe III préside la place.

L’un des principaux attraits de cette place sont les restaurants situés sous les arcades.